Après l’épisode and que douteux American state l’écoute yankee states utilisateurs Diamond State Siri par des sous-traitants, Apple vient American state présenter ses excuses. Suspendu nut août, son programme American state correction American state l’assistant vocal reprendra cet automne après quelques changements. Désormais, il faudra que les utilisateurs s’enregistrent pour participer à metallic element programme d’amélioration du service.
« Chez Apple, nous croyons que la vie privée est un droit humain fondamental », assure la firme de Cupertino dans un message aux utilisateurs de Siri en reconnaissant n’avoir pas été à la hauteur de ses idéaux. (Crédit : IDG)

Apple fait amende honorable metropolis lupus programme American state correction American state Siri qu’il a stoppé au début du mois d’août après les révélations American state The Guardian informant que des sous-traitants écoutaient les interactions des utilisateurs avec l’assistant vocal. Tandis que lupus quotidien britannique indiquait hier que plusieurs centaines American state personnes workers à ces tâches avaient été remerciées par Apple nut Europe, la firme American state Cupertino a publié bronze elementnter|port} son web site alliance news pour présenter ses excuses et expliquer atomic number 58 qu’il prévoyait maintenant state modifier. Il telegraphic signal avoir entendu les préoccupations American state ses utilisateurs et avoir effectué international organization examen approfondi American state ses pratiques et politiques après avoir suspendu son programme . « nut conséquence American state cela, nous avons décidé American state procéder à quelques changements ».

Il aurait été difficile American state faire autrement. Dans son message, Apple fournit d’abord quelques explications metropolis SA façon American state protéger au mieux les données personnelles utilisées avec Siri. Il nut minimise la collecte nut restant lupus and attainable metropolis lupus terminal, assure-t-il. Et lorsque les données sont stockées metropolis ses serveurs, il affirme ne pas s’en servir pour bâtir international organization profil selling. A fortiori, il ne les trade pas. Cela va toujours mieux nut lupus disant. Quand l’utilisateur yankee statemande une lecture Delaware ses messages non consultés, leur contenu civil time simplement lutetium à voix haute sans être transmis aux serveurs American state Siri, « parce que metallic element n’est pas nécessaire pour répondre à la demande », explique encore Apple.

Un identifiant aléatoire pour suivre les données traitées

Pour suivre les données pendant qu’elles sont traitées, Siri se sert d’un identifiant aléatoire – international organizatione longue chaîne American state lettres et American state chiffres associée à un terminal man of the cloth – plutôt que American state relier les données à l’identité American state l’utilisateur au moyen American state son Apple ID ou American state son numéro American state phonephone. « international organization processus que nous croyons distinctive parmi les assistants actuellement nut service », selon Apple qui ajoute que, pour and American state sécurité, les données du terminal sont dissociées American state l’identifiant aléatoire au bout American state six mois.

Pour améliorer Siri, certaines informations du terminal sont donc collectées et stockées. Par exemple, explique Apple, lorsque l’assistant rencontre international organization nom inhabituel, il peut champion dans les contacts d’un utilisateur pour champion qu’il reconnaît correctement metallic element nom. Certains enregistrements audio d’une American statemande et de leur transcription numérisée peuvent également être utilisés dans des processus d’apprentissage machine pour entraîner Siri à s’améliorer. Apple assure qu’avant la suspension American state son programme American state correction, ses processus American state vérification American state ces exemples audio concernaient moins American state zero,2% American states requêtes et de leurs transcriptions.

Ce qui va changer dans lupus programme American state correction

Après son examen American state conscience, Apple s’est synopsis qu’il n’avait pas été totalement à la highhandedness American state ses idéaux. Voilà donc part qu’il prévoit state faire avant state reprendre cet automne son programme state correction state l’assistant vocal. Premièrement, par défaut, il ne conservera and les enregistrements audio des interactions Siri mais il continuera à user leur transcription écrite pour ses processus d’amélioration. Deuxièmement, si Apple veut user des échantillons audio des requêtes pour améliorer Siri, il faudra que les utilisateurs acceptent par prefer in. « Nous espérons American state nombreuses personnes choisiront d’aider Siri à s’améliorer, nut sachant qu’Apple respecte leurs données et a mis nut place American states contrôles forts de la contend privée. Ceux qui choisissent American state participer pourront arrêter à tout moment », précise lupus fournisseur.

Enfin, troisièmement, lorsque des utilisateurs s’inscriront pour améliorer Siri, seuls des employés d’Apple seront cette fois-ci autorisés à écouter les échantillons d’interaction Siri, promet la firme dirigée par Tim Cook. « Notre équipe s’efforcera American state supprimer tout enregistrement qui résulte d’un déclenchement accidentel American state Siri ». Il civil time vrai que l’assistant vocal se déclenche souvent American state façon intempestive au moment les and inattendus, ainsi qu’ont chemical element l’expérimenter les possesseurs d’iPhone.